Combien de temps pour avoir son code de la route ?

L’examen du code de la route est l’une des deux épreuves indispensables pour obtenir le permis de conduire : il s’agit de l’épreuve que l’on dit « théorique ». En combien de temps peut-on l’obtenir ? Combien de temps reste-il valable ?

Les délais d’inscription à l’examen du code

Pour réussir l’examen du code de la route, il faut en premier lieu y être inscrit. Dans ce but, chaque candidat doit être inscrit auprès de la préfecture et obtenir un numéro de candidat, qui est le numéro NEPH. En règle générale, les auto-écoles se chargent de cette inscription, mais ce peut être aux candidats de l’effectuer. Le délai moyen d’obtention du numéro NEPH permettant une participation à l’examen est de quatre à six semaines.

Lorsque le candidat est en possession de son numéro, il peut réserver une date d’examen. Il doit simplement respecter un délai minimum de deux jours. Pour cela, il peut se rapprocher de son auto-école ou d’un prestataire privé et sélectionner la date qu’il souhaite parmi celles qui lui seront proposées. De ce fait, il n’existe pas de délai précis quand à l’obtention du code : tout dépend des dates proposées et des disponibilités des candidats à l’examen. Les candidats libres peuvent sélectionner leur date d’examen comme ils le souhaitent. Ceux qui sont rattachés à une auto-école devront généralement attendre le feu vert de cette dernière.

Un apprentissage à la durée très variable

Les candidats à l’examen du code doivent s’entraîner pour l’obtenir sans commettre trop de fautes. Un excès de fautes entraînera l’échec de l’examen : il faudra alors le repasser. Ainsi, il convient de s’assurer d’être prêt (ou prête) avant de s’inscrire à l’examen théorique du permis de conduire.

Chaque candidat ne démarre pas avec les mêmes connaissances du code de la route. Certains le découvre au fur et à mesure des questions, tandis que d’autres le travaillent en privé, à l’aide de livres spécialisés et d’un accès à des entraînements sur Internet, notamment.

Le délai nécessaire pour obtenir les connaissances indispensables à la réussite de l’examen du code de la route va donc dépendre des connaissances et des capacités d’apprentissage de chaque candidat. Pour les plus rapides, ce délai est le plus souvent de quelques jours ou de quelques semaines. Pour d’autres, il faut attendre plusieurs mois avant d’être prêt(e) à passer l’examen.

Dans la même logique, nous n’avons pas tous les mêmes disponibilités pour travailler le code et se rendre en séances d’entraînement : tout dépendra du candidat !

En cas d’échec de l’examen du code de la route

Les candidats qui échouent à l’examen ont la possibilité de le repasser. Avec un peu d’entraînement, ils pourront réitérer leur chance et obtenir leur code de la route rapidement. En règle générale, il n’y a pas de délai minimal pour repasser l’examen.

Le candidat peut donc s’inscrire à la prochaine séance (l’inscription est souvent payante, de l’ordre de quelques dizaines d’euros) et repasser l’examen. S’il le souhaite, il peut s’accorder du temps supplémentaire pour s’entraîner à nouveau avant de retenter sa chance. Ici encore, tout va dépendre des candidats, de leurs disponibilités et des dates prévues pour les examens.

La durée de validité du code

Une fois que l’on a obtenu l’examen du code de la route, il devient possible d’effectuer celui de la conduite. Ces deux épreuves réussies, on peut alors devenir titulaire du permis de conduire en France. A l’heure actuelle, avec le code, nous avons cinq ans pour passer un permis de conduire. Le point de départ de ce délai est le plus souvent fixé à la date de la réussite de l’épreuve pratique du permis de conduire.

Jusqu’en 2014, cette durée était de trois ans. C’est après octobre de la même année qu’elle est passée de trois à cinq ans. Avec un code de la route valide, un candidat peut s’inscrire aux cours et passer différents permis de conduire, comme celui lié à la conduite de camions ou de motos, par exemple. Au-delà de cinq année, chacun doit repasser l’examen du code de la route pour prétendre participer à l’examen pratique du permis de conduire de toutes les catégories de véhicules.

Cette durée est valable pour tous les âges et les formules choisies (conduite supervisée AAC et formule classique). Par ailleurs, si un candidat échoue cinq fois à l’examen pratique, ou que le délai de cinq ans est dépassé, il devra repasser cette épreuve théorique. Une réussite est alors indispensable pour passer une nouvelle épreuve pratique.

Enfin, si vous avez obtenu votre code à l’étranger, vous serez dans l’obligation de repasser l’épreuve en France. En particulier si vous souhaitez passer l’épreuve pratique sur le territoire français. Pour l’heure, aucun système d’équivalence n’existe entre les épreuves théoriques de tous les pays.

Ce qu’il faut retenir

Pour accéder à l’épreuve du code de la route, il faut obtenir un numéro de candidat auprès de la préfecture. Dans la plupart des cas, ce numéro est attribué au bout de quatre à six semaines.

Le candidat peut alors sélectionner la date d’examen de son choix, et retenter sa chance dès qu’il le souhaite en cas d’échec. Le délai d’obtention du code est très variable en fonction des candidats : il n’est pas possible de l’établir clairement. Enfin, une fois obtenu, le code de la route reste valable pour une durée de cinq ans. Après quoi, le candidat devra le repasser !

Administration, argent, cuisine, nature, santé, maternité .... Vous vous posez des questions des des délais à venir ? Queldelai.fr vous répond ! Retrouvez dans chaque rubrique, la réponse à une de vos interrogations : Combien de temps pour ... ? Quelle est la durée de ... ?

Votre avis nous intéresse

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît, entrez votre nom ici