La téléassistance permet à une personne en perte d’autonomie de vivre dans son foyer de manière parfaitement sécurisée. Un dispositif dont la diversité des offres et des prestataires rend parfois le choix complexe.

Qu’est-ce qu’une « téléassistance » ?

Les personnes dépendantes étant en situation de vulnérabilité, un accident domestique peut, dans leur cas, s’avérer grave, voire fatal. La téléassistance est un dispositif qui peut être constitué d’un boîtier et de capteurs mis en place aux endroits stratégiques du domicile, ainsi que d’un pendentif ou d’un bracelet émetteur porté en continu par l’utilisateur. Ce dispositif permet de continuer à vivre chez soi tout en pouvant avertir, en cas de chute ou de malaise, les membres de sa famille ou le centre d’écoute de son prestataire.

Comment fonctionne la téléassistance ?

La téléassistance se présente sous 3 formes. La première, la plus répandue, est celle du bracelet ou du médaillon doté d’un bouton qui permet, une fois enclenché, d’envoyer un signal de détresse à un centre d’assistance. Celui-ci, après avoir communiqué via le boîtier transmetteur avec la personne en difficulté, contacte à son tour les urgences ou un proche, selon la gravité de la situation.

La seconde, plus rare, est celle de la visio-assistance. Il s’agit d’un dispositif similaire, mais avec boitier transmetteur équipé d’un écran permettant une communication visuelle. La troisième est celle des détecteurs de chutes. Dans ce cas, nul besoin d’utiliser un bracelet ou un pendentif, les détecteurs repèrent la chute de la personne et alertent automatiquement le centre d’assistance.

Les prestataires et leurs abonnements

Les prestataires de téléassistance sont divisés en 3 catégories :

  • Les associations
  • Les organismes privés
  • Les organismes affiliés à des complémentaires santé ou des assurances

Si la grande majorité propose un abonnement mensuel permettant de louer leurs services, certains d’entre eux offrent également la possibilité d’acheter leur dispositif de sécurité. Dans ce dernier cas, les appels sont pris en charge, non par un service spécialisé, mais par les secours publics et par les proches et membres de la famille.

Les organismes à contacter

Hormis les prestataires, si vous souhaitez obtenir des informations précises sur la téléassistance, vous pouvez vous adresser à votre propre mutuelle, ainsi qu’à divers organismes tels que la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA), le Centre Local d’Information et de Coordination (CLIC), ou votre Centre Communal d’Actions Sociales local (CCAS).

Les aides financières pour installer la téléassistance chez soi

Le financement de la mise en place d’une téléassistance peut être facilité, sous certaines conditions, par l’apport de certaines aides financières. On retiendra notamment :

– L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) qui s’adresse aux personnes en perte d’autonomie et âgées d’au moins 60 ans.
– La PCH (Prestation de Compensation du Handicap) qui s’adresse à toute personne handicapée âgée de moins de 75 ans et dont le handicap s’est déclaré avant 60 ans.
– Une prise en charge partielle des frais par la mutuelle, la caisse de retraite ou la commune du bénéficiaire.
– Un crédit d’impôt de 50 % sur les frais de téléassistance (pour les personnes imposables).

Combien de temps pour mettre en place une téléassistance à son domicile ?

Le temps pour mettre en place le dispositif de téléassistance est d’environ 15 minutes. Ce délai est court et vous permet pas la suite d’être rassuré en cas de problème ou d’inquiétude à votre domicile.

Quel délai pour installer la téléassistance à votre domicile ?
5 (100%) 1 vote

Vous aimeriez également


Leave a Reply

Your email address will not be published.