Quand faut-il prendre sa tension ?

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), l’hypertension artérielle (HTA) touche pas moins d’un adulte sur trois. Bien plus fréquente qu’on ne pourrait le croire, cette maladie peut entraîner de sérieux problèmes de santé tels que des infarctus, des AVC ou encore de troubles rénaux. Afin de vous protéger au mieux, il est donc essentiel de mesurer régulièrement votre tension à l’aide d’un tensiomètre. Qu’est-ce que la tension artérielle et quels sont les moyens disponibles pour la mesurer ? Comment fonctionne un tensiomètre ? Quand et comment prendre votre tension ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article !

Anna Carta Queldelai
Par Anna CARTA Publié le 14/07/22 à 13:25
Quand Prendre Sa Tension

La tension artérielle (TA), qu’est-ce que c’est ?

La tension artérielle est la pression qui est exercée par le sang sur la paroi de vos artères. Lorsqu’elle est calculée au sein d’un cabinet médical, une tension artérielle est dite "normale" lorsqu’elle ne dépasse pas 140/90 mmHg. Lorsqu’elle est prise en MAPA (appareil de mesure ambulatoire) ou en automesure (avec un tensiomètre), elle est considérée comme normale si elle est inférieure à 135/85 mmHg.

Il est important de noter que la tension artérielle ne présente pas de valeur constante pour une même personne. Elle peut en effet différer en fonction des facteurs suivants :

  • Pratique d’une activité physique (tension artérielle plus haute) ou repos, sommeil,...
  • Situation de stress ou d'émotion intense (TA plus élevée)

En outre, dans le cadre d’une automesure tensionnelle, il a été démontré que parler au cours de la mesure augmentait les valeurs de tension artérielle de 6 à 7 mmHg. Enfin, un petit écart de pression artérielle est souvent constaté entre les deux bras. Si vous êtes concerné par un tel phénomène, il vous est recommandé de prendre votre tension au bras sur laquelle elle est la plus élevée.

Attention :
si vous remarquez un écart de tension important entre vos deux bras, contactez au plus vite votre médecin traitant.

Quels sont les appareils de mesures de tension artérielle disponibles ?

La tension artérielle se mesure aux deux bras. À cette fin, deux types d’appareils électroniques peuvent être utilisés : un tensiomètre ou un appareil de mesure ambulatoire.

Qu’est-ce qu’un tensiomètre ?

Un tensiomètre est un appareil permettant de mesurer la tension artérielle. Il peut être utilisé en officine ou en cabinet par des professionnels de la santé mais également à domicile et par vos soins. Dans ce cas, on parle alors d’automesure tensionnelle.

Grâce à des capteurs intégrés ainsi qu'à un brassard qui se gonfle de façon automatique, un tensiomètre électronique mesure et affiche de façon simple et rapide la pression artérielle de son utilisateur. Bien que cette démarche ne remplace en aucun cas une visite auprès de votre médecin, elle vous permet néanmoins une surveillance rapprochée de votre état de tension artérielle.

Qu’est-ce qu’un appareil de Mesure Ambulatoire de la Pression Artérielle ?

Un appareil MAPA, constitué d’un boîtier électronique qui doit être porté en bandoulière ou à la ceinture, est un appareil qui ne peut être posé qu’en cabinet auprès de votre cardiologue. À l’aide d’un brassard fixé à votre bras, cet appareil prend votre tension de façon automatique et régulière (environ toutes les 15 minutes). Chaque mesure est alors enregistrée dans l’appareil MAPA et sera par la suite analysée par votre médecin spécialiste.

Bon à savoir :
si ce type de mesure vous a été recommandé, il vous sera généralement demandé de porter l’appareil MAPA pendant 24 heures et de façon ininterrompue.

Au cours de ces 24 heures d’examen, veillez à prendre note de façon précise des éléments suivants :

  1. La nature ainsi que l’heure de vos activités (repas, sport, travail, loisirs, sommeil, repos,...),
  2. Tout symptôme éventuellement ressenti (douleur, essoufflement,...),
  3. Les heures auxquelles vous avez pris votre traitement (si d’application).

Pourquoi mesurer votre tension artérielle avec un tensiomètre ?

Votre cardiologue ou votre médecin traitant peut notamment vous demander d’effectuer ce geste lors des situation suivantes :

  • En vue d'établir un diagnostic d’hypertension artérielle permanente,
  • afin de vérifier l'efficacité d’un traitement antihypertenseur.

En effet, une automesure tensionnelle permet l’obtention de plusieurs valeurs de votre tension artérielle, sur quelques jours et à différents moments de vos journées tout en supprimant tout risque d’effet “blouse blanche”.

Bon à savoir :
dans le cadre d’une mesure de TA, l’effet blouse blanche constitue une augmentation épisodique de la tension artérielle due au stress induit à la présence d’un médecin.

Quand et comment prendre votre tension artérielle ?

Dans le cadre d’une automesure de votre tension artérielle, il est essentiel que vous respectiez la "Règle des 3” :

  • 3 mesures le matin : vous devez effectuer 3 mesures qui seront chacune espacée d’une à deux minutes. Ces mesures doivent être réalisées le matin, avant votre petit-déjeuner et toute prise éventuelle de médicaments.
  • 3 mesures le soir : vous devez également réaliser 3 mesures le soir avant de vous mettre au lit. Pensez ici aussi à espacer ces mesures d’une à deux minutes chacune.
  • 3 jours de suite : enfin, ces mesures journalières doivent être répétées pendant 3 jours consécutifs.

Lors de chaque mesure, vous pouvez procéder selon les étapes suivantes :

  1. Commencez par vous asseoir confortablement dans un endroit calme pendant 5 minutes.
  2. Fléchissez légèrement votre bras et posez-le sur une table. Votre coude doit être à hauteur de votre cœur.
  3. Positionnez le brassard du tensiomètre sur votre bras nu en veillant à respecter le sens d’enfilement indiqué dessus.
  4. Mettez le tensiomètre en marche : le brassard va se gonfler puis se dégonfler de façon automatique. Pendant la mesure, assurez-vous de ne pas bouger, de ne pas parler et de ne pas serrer votre poing.
  5. Sur l'écran du tensiomètre, deux valeurs s’affichent. Elles sont exprimées en mmHg (millimètres de mercure).
    Bon à savoir :
    le premier chiffre correspond à votre pression artérielle systolique. Celle-ci est mesurée lorsque votre cœur se contracte afin d'éjecter le sang dans vos artères. Le second chiffre indique votre pression artérielle diastolique. Il s’agit de la pression relevée lorsque votre cœur se relâche et se remplit de sang.
  6. Inscrivez ces valeurs sur votre relevé d’automesure tensionnelle ou, le cas échéant, sur tout autre support.
  7. Transmettez les valeurs des 18 mesures que vous avez effectuées au cours des 3 jours consécutifs à votre médecin afin qu’il puisse les analyser et en calculer la moyenne.
Anna Carta Queldelai
Anna CARTA

Dans mon quotidien, entre amis ou en famille, mes proches se posaient souvent des questions demandant une réponse rapide : « combien de temps faut-il pour ... ? », « quelle est la durée nécessaire pour ... ? », « quel délai faut-il pour ... ? ». D'où mon idée de créer le site « Queldelai.fr » pour répondre aux questions que vous vous posez sur le temps.

160