Accueil Animaux Quelle est la durée de vie d’un papillon ?

Quelle est la durée de vie d’un papillon ?

papillon et durée de vie

Dernière mise à jour effectuée le

Le papillon est le nom donné à la forme adulte des lépidoptères. Ce sont des insectes holométaboles dont le développement se caractérise par une métamorphose complète constituée par quatre phases. Nous allons les voir dans les développements qui suivent et ce, afin de connaitre avec précision la durée de vie d’un papillon.

Les 4 phases de métamorphose du papillon

Le développement du papillon commence par celui de l’œuf, immobile. Ce stade dure généralement entre 5 à 10 jours.

Ensuite, l’œuf se transforme en larve. Chez les lépidoptères, il s’agit plutôt d’une chenille. Elle est beaucoup plus active que l’œuf. Le changement de taille est aussi très important car d’un œuf de quelques millimètres, on passe par une chenille de plusieurs centimètres. La chenille se nourrit de la plante sur laquelle elle est éclos pendant 6 mois. Le papillon à l’état de « chenille » a une durée de vie de 180 jours.

Puis vient la nymphe qui est elle aussi immobile. On l’appelle alors chrysalide. Le processus est ici très complexe et encore méconnu, mais la transformation à ce stade va radicalement changer l’anatomie de la chenille. Durant 2 à 4 semaines, la chrysalide s’enferme dans un cocon.

Enfin, la chrysalide devient l’imago soit la forme que l’on appelle communément papillon. Son objectif est de s’accoupler pour perpétuer son espèce. Soit le mâle se reproduit, soit la femelle pond les œufs.

Le papillon vit, selon l’espèce à laquelle il appartient, de 1 journée à plusieurs mois. Certaines espèces vivent jusqu’à 9 mois.Seulement, du fait parfois de conditions naturelles ou météorologiques mauvaises, les ailes du papillon se cassent l’empêchant ainsi de voler. Il meure alors quelques jours après.

Le papillon, un lépidoptère

Les lépidoptères comme le papillon figure parmi les insectes les plus répandus et les plus connus au monde. Ils comprennent entre 160 000 et 175 000 espèces. On retrouve alors près de 7 000 espèces en Europe et 5 000 en France.

Ces espèces se répartissent entre 120 familles et 46 superfamilles. Si les papillons sont présents dans le monde entier, chaque espèce dispose d’une aire de distribution spécifique, car certains sont sédentaires tandis que d’autres se disséminent sur des distances plus ou moins grandes.

Des fossiles de près de 200 millions d’années ont aussi été retrouvés ce qui fait remonter l’existence des papillons à la période des dinosaures.

Le papillon à l’état adulte

Une fois à l’état adulte, le papillon dispose de 3 paires de pattes et de 2 paires d’ailes qui sont recouvertes d’écailles dont la couleur peut varier selon les espèces.

Ces mêmes papillons pondent des œufs qui donneront naissance à des chenilles. Ces dernières se transforment en chrysalides pour finalement devenir adulte, comme le papillon qui a pondu les œufs. Et le cycle continue ainsi de suite.

Les lépidoptères étant dits holométaboles, leur cycle complet de reproduction peut varier selon les espèces en allant de quelques jours comme c’est le cas du bombyx du mûrier à quelques mois comme pour le Citron ou Gonepteryx rhamni.

Les ailes des papillons sont arrangées en 2 paires d’ailes membraneuses recouvertes d’écailles colorées qui sont en fait des soies aplaties. L’écaille en elle-même est une minuscule plaque pigmentée. Elle est dotée d’un pédicule à sa base qui lui permet de s’insérer sur la membrane.

Les coloris possibles de papillons sont très variés et la diffraction de la lumière apporte souvent des reflets métalliques du plus bel effet chez certaines espèces.

Toutefois, les dessins et les couleurs des ailes ne sont pas dus au hasard, car ils ont des fonctions multiples comme la thermorégulation, la fuite face aux prédateurs et bien entendu, la reproduction.

A cela s’ajoutent le camouflage, l’aposématisme ou la faculté à envoyer des signaux de protection ou d’alerte ainsi que le mimétisme, autant de facultés souvent transmises génétiquement au sein d’une même espèce.

Certaines écailles permettent même aux mâles de disperser des phéromones sexuelles dans l’air lors des parades nuptiales.

La vie du papillon

Parler de la vie du papillon implique aussi de mentionner sa vision spéciale due à l’architecture particulière de leurs yeux. Ils sont en effet dotés d’un œil multiple dont la vision est probablement moins nette que celle de l’œil humain.

Mais ce handicap est compensé par des performances différentes dans d’autres domaines comme un champ de vision beaucoup plus large. Les mouvements sont aussi beaucoup mieux détectés. Ses yeux permettent aussi de distinguer avec perfection l’ultraviolet et la lumière polarisée.

Pour se nourrir, les papillons utilisent une sorte de trompe enroulée en spirale au repos nommée proboscis. Il s’agit d’un outil de très haute précision qui est protégé par des palpes labiaux au repos. Ce sont d’ailleurs les seules reliques de pièces buccales que possèdent les papillons.

Lorsqu’un papillon veut se nourrir, il contracte les muscles présents dans cette trompe qui pour la dérouler. Le proboscis est capable de se couder ce qui permet de le plonger pour rechercher du nectar sans que le papillon n’ait à baisser la tête.

Cette tête renferme une sorte de pompe actionnée par des muscles qui aspire alors le nectar.

La disparition des papillons

Les papillons sont présents dans presque toutes les zones terrestres à l’exception des zones trop froides. Ils représentent ainsi près de 10% des insectes connus sur la surface de la terre.

Ils sont alors de très importants indicateurs biologiques, car sont souvent associés à un type d’habitat voire même une plante-hôte particulière. Ce sont des pollinisateurs importants, mais malheureusement, ils subissent aussi les dégradations qui pourraient être causées à l’environnement.

Certains pays étudient donc le développement des populations de papillons pour évaluer et surveiller l’état de certains écosystèmes.

Le résultat est néanmoins attristant, car depuis plusieurs décennies, le nombre de papillons disparait progressivement. En Europe, les papillons de prairie ont perdu près de 50% de leurs populations entre 1990 et 2011.

Les pesticides sont généralement mis en cause dans la disparition des papillons, au même titre que d’autres pollinisateurs comme les abeilles. Les transformations que les hommes font subir à la nature constituent aussi l’une des causes de la disparition de certains papillons, en raison du changement de la biodiversité florale.

Aucun commentaire

Votre avis nous intéresse

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît, entrez votre nom ici