Combien de temps dure le chômage ?

Le chômage touche encore de nombreuses personnes. Ces dernières ne sont pourtant pas des personnes inactives. Elles se retrouvent juste sans emploi suite à diverses situations. Cela ne les empêche pas pour autant de rechercher activement un nouvel emploi.

Deux définitions existent pour définir le chômage selon que l’on prenne celle du BIT ou Bureau International du Travail ou celle de l’INSEE ou Institut national de la Statistique et des Etudes économiques français.

Le chômage selon le BIT

C’est en 1982 que le Bureau International du Travail a défini le chômeur. Selon lui, c’est une personne en âge de travailler, étant âgé de 15 ans ou plus et remplissant 3 critères principaux :

  • Être sans travail
  • Être disponible dans un délai de 2 semaines pour pouvoir occuper un emploi.
  • Être activement à la recherche de travail au cours des 4 dernières semaines.

Le chômage selon l’INSEE

Selon l’INSEE, le chômage englobe 7 catégories différentes de chômeurs : les critères précisés par le Bureau International du Travail et 4 autres critères précisés ci-dessous : 

  • Être sans emploi ou avoir une activité réduite de moins de 78 heures pour le mois ;
  • Être disponible immédiatement ;
  • Être à la recherche d’un emploi à plein temps ;
  • Être inscrit à Pôle Emploi.

Durée du chômage

Selon l’INSEE, 77% des demandeurs d’emploi retrouvent un travail au bout d’un an au plus.

Le sujet du chômage constitue aussi un sujet fréquemment abordé dans les débats publics. En 2016, ce sont environ 3 millions de personnes qui ont été touchées par le chômage. Cela représente environ 10% de la population active française. A ces données émanant du BIT, l’INSEE rajoute des données concernant la durée de la période de recherche d’emploi.

Ainsi, en 2016, 42% des personnes devenues chômeurs durant un trimestre ont réussi à retrouver un travail le trimestre suivant. Ce pourcentage passe à 62% au bout de 2 trimestres et ensuite à 73% au bout de 3 trimestres. Enfin, il est de 77% au bout d’un an.

Difficultés à retrouver un emploi

Un autre constat a aussi été fait, celui qui démontre qu’au fil du temps, les probabilités de retrouver un emploi diminuent. La perte de compétence peut alors en être la cause. A cela s’ajoute aussi l’impact de ce chômage sur la perception des employeurs potentiels.

Statistiquement, les personnes au chômage depuis au moins 3 ans ont 4 fois moins de chances de trouver ou de retrouver un emploi et ce, dans le trimestre qui suit par rapport aux autres chômeurs qui n’ont encore vécu qu’un an de chômage. L’INSEE annonce ainsi un chiffre de 6.7% pour les plus de 4 ans contre 27.8% pour les chômeurs d’un an.

Afin de trouver un emploi et de sortir du chômage, il faut alors disposer des meilleurs atouts comme de bons diplômes ou une bonne expérience professionnelle.

Ce phénomène est qualifiée par les économistes et les sociologues de « file d’attente inversée », c’est-à-dire que les demandeurs d’emploi les plus récents trouvent plus facilement un emploi que les chômeurs les plus anciens.

L’indemnisation du chômage

Le fait d’être au chômage donne lieu à des droits du moment que l’on répond à certaines conditions. Il faut alors avoir travaillé au minimum 88 jours ou 610 heures au cours des 28 derniers mois ou 36 mois pour les plus de 53 ans.

La durée minimale de l’ASSEDIC sera alors égale à 122 jours ou 4 mois.

D’une façon générale, la durée d’indemnisation du chômage correspond au temps durant lequel une personne a travaillé. Ainsi, une personne ayant par exemple travaillé 6 mois au cours des 28 derniers mois peut prétendre à des indemnités de chômage durant 6 mois. Cette règle est valable jusqu’à un certain plafond qui est déterminé en fonction de l’âge du chômeur.

Ainsi, pour une personne de moins de 50 ans, la durée d’indemnisation maximale est de 730 jours soit 24 mois. Entre 53 et 55 ans à la date de fin de contrat, cette durée est de 913 jours.

Au-delà de 55 ans, la durée maximale d’indemnisation est de 1095 jours soit environ 36 mois.

Cas du chômage partiel

Dans le cas d’un chômage partiel, la durée d’indemnisation est fixée à 182 jours. Néanmoins, si l’activité est suspendue en raison d’un sinistre ou d’une catastrophe naturelle, cette durée peut être prolongée jusqu’à la reprise de l’activité de l’entreprise.

Administration, argent, cuisine, nature, santé, maternité .... Vous vous posez des questions des des délais à venir ? Queldelai.fr vous répond ! Retrouvez dans chaque rubrique, la réponse à une de vos interrogations : Combien de temps pour ... ? Quelle est la durée de ... ?

Votre avis nous intéresse

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît, entrez votre nom ici