À un certain moment de la vie, on peut ressentir le besoin de fonder une famille, d’avoir des enfants et ainsi avoir la chance de déclarer la naissance de son enfant dans les règles classiques de la vie. Malheureusement, tous les couples ne peuvent pas concrétiser leur rêve de devenir parents. Lorsque les traitements médicaux ne donnent pas le résultat escompté, le recours à l’adoption devient inévitable.

Pourtant, c’est loin d’être un processus simple. Il y a tant de conditions à remplir et le délai d’attente est souvent long. Cet article répond justement à toutes les questions posées par les couples qui rêvent d’agrandir leurs familles en adoptant un enfant.

Comment adopter un enfant en France ?

Ces dernières années, le nombre de couples qui a effectué une demande d’adoption a presque doublé. Pour certains, la démarche a été fructueuse. Pour d’autres, ce fut un échec total. Ce qu’il faut préciser, c’est que l’adoption est souvent un véritable parcours du combattant. Avant de s’y lancer, il est primordial de bien connaître les procédures à suivre afin de faire les choses dans les règles de l’art et d’éviter toute déception.

Pour commencer, il est important de préciser qu’il existe deux types d’adoption. La première se nomme « adoption plénière ». Elle permet d’éliminer totalement le lien de filiation entre l’enfant adopté et sa famille d’origine. L’adoptant va prendre la place de cette dernière. Il y a aussi l’adoption simple. Cette démarche permet d’établir un nouveau lien de filiation entre l’enfant et sa famille adoptive sans supprimer ses liens avec sa famille d’origine.

Comment se déroule l’adoption d’un enfant en France alors ? Elle se réalise en plusieurs étapes. Tout débute par la demande de l’agrément ou « permis » d’adopter. C’est une étape obligatoire, que l’adoptant souhaite adopter un enfant résidant en France ou à l’étranger. Comment l’obtenir ? L’adoptant doit adresser sa demande par courrier en envoyant une lettre au président du Conseil général de son département en prenant soin d’y indiquer ses coordonnées.

Il sera ensuite convoqué pour un entretien durant lequel, on l’informera sur les suites de la démarche d’adoption et des documents à fournir. Une enquête sociale et psychologique va ensuite débuter. Elle peut durer jusqu’à 9 mois. L’adoptant doit participer à plusieurs entretiens avec les services sociaux, les psychologues et les médecins psychiatres.

À la fin de cette enquête et si le résultat est positif, le service d’Aide sociale à l’enfance ou ASE délivre l’agrément. L’obtention de ce document, aussi précieux soit-il, ne signifie pas que la procédure d’adoption soit une réussite. Ce n’est qu’une simple autorisation. Néanmoins, on peut se dire que c’est une grande étape déjà franchie. Il faut aussi mentionner que l’adoptant peut faire face à un refus.

C’est après l’obtention de l’agrément que le vrai combat débute, car l’attente promet d’être longue. Les titulaires de cette autorisation sont inscrits sur la liste départementale. C’est le Conseil général ou l’ASE qui leur met en relation avec l’enfant à adopter. Pour les couples qui souhaitent adopter un enfant à l’étranger, il faudra s’adresser à des organismes spécialisés comme La Mission d’Adoption Internationale (MAI) et l’Agence Française de l’adoption (AFA).

Quels sont les délais à respecter pour l’adoption d’un enfant ?

Concernant les délais à respecter pour l’adoption d’un enfant, il faut commencer par le délai de délivrance de l’agrément. Il est de 9 mois suivant le dépôt de la demande au maximum.

L’autorisation en question est valable pour une durée de 5 ans renouvelable. Notons toutefois que la demande d’adoption est à renouveler chaque année. À présent, on va parler de l’adoption effective. C’est l’étape qui demande le plus de patience. En général le délai entre l’obtention de l’agrément et l’adoption effective oscille entre 3 et 6 ans.

Dans quels pays pouvez-vous adopter rapidement un enfant ?

Tous les candidats à l’adoption n’ont qu’un seul rêve : en finir rapidement avec les processus et accueillir l’enfant adopté dans le plus bref délai. Or, comme on vient de l’indiquer auparavant, la démarche promet d’être longue et elle exige beaucoup de patience. Quoi qu’il en soit, il se trouve que pour profiter d’un délai d’adoption d’enfant rapide, il vaut mieux se tourner vers les pays étrangers.

En effet, l’attente est beaucoup plus courte. Le placement de l’enfant peut être effectif dans un délai minimal de 6 mois. Cela dit, tout dépend des conditions d’adoption en vigueur dans le pays. Plus elles sont complexes, plus la procédure est longue. En outre, il faut préciser que la démarche reste coûteuse et frustrante. Espérer que son enfant peut se trouver à l’autre bout du monde n’a rien de simple. D’après la tendance, la procédure d’adoption est plus simple et plus rapide si on se tourne vers les pays africains. Il en est de même si on opte pour le Vietnam et la Russie.

Quels sont les pays où le délai d’adoption d’un bébé est le plus long ?

Évidemment, c’est en France que le délai pour adopter un enfant est le plus long. Il peut durer entre 3 et 6 ans.

Mais dans certains pays étrangers, il risque également de se prolonger à cause de la lenteur des démarches et les conditions très strictes. C’est le cas de la Chine. Dans ce pays asiatique, il faut parfois attendre jusqu’à 8 ans si on veut adopter un enfant de moins de 2 ans en bonne santé.

Pourquoi votre demande d’adoption prend-elle du temps ?

Que vous souhaitiez adopter un enfant à l’étranger ou en France, vous risquez toujours d’être confronté à divers problèmes. Ils pourraient prolonger la durée de votre demande d’adoption.

Pour commencer, il y a la complexité de l’obtention de l’agrément. Si vous ne répondez pas aux critères requis, vous pourrez faire face à un refus. Or, il faut attendre 30 mois avant de pouvoir effectuer une nouvelle demande d’adoption.

La procédure d’adoption sera également longue si les candidats inscrits avant vous sont nombreux. Comme on dit : « premier arrivé, premier servi ». Cela dit, vos qualités en tant que parents et vos exigences concernant l’enfant pourraient changer la donne.

Notons aussi que si votre demande d’adoption prend trop de temps, c’est parce qu’elle passe par plusieurs entités. En effet, les ministères qui se chargent de la famille, des relations sociales, de la justice et des finances doivent l’étudier.

Quel délai faut-il pour adopter un enfant ?
5 (100%) 1 vote

Vous aimeriez également


Leave a Reply

Your email address will not be published.