La vie ne tient qu’à un fil et demain se construit dès aujourd’hui ! Préparer les détails liés à sa propre disparition permet de mettre sa famille à l’abri des dépenses le moment venu. Selon Lassurance-obseques.fr, il faut en effet compter pas moins de 3500 euros pour l’inhumation, le choix du cercueil (ou de l’urne funéraire), les transports, les fleurs, etc. Ce tarif peut même être doublé ou triplé en fonction des prestataires et des régions. C’est là tout l’intérêt de souscrire un contrat d’assurance obsèques.

Qu’est-ce qu’un bon contrat d’assurance obsèques ? Quels sont les éléments à vérifier avant la souscription ? Combien de temps dure le délai de carence  ? Comment financer sa souscription ? À partir de quel âge faut-il cotiser ? Autant de questions qui trouveront des réponses dans cet article.

Qu’est ce qu’un contrat d’assurance obsèques ?

Le contrat d’assurance obsèques est un contrat d’assurance vie individuelle ou collective qui permet à l’assuré de financer par avance ses obsèques. Mieux, il permet aux souscripteurs de laisser des instructions précises sur le déroulement de leurs funérailles.

Le contrat obsèques peut être classé en 2 catégories :

  • le contrat obsèques en capital (la somme économisée sera reversée aux bénéficiaires désignés par l’adhérent au contrat sur présentation de factures de frais d’obsèques ou directement sous forme de capital).
  • le contrat obsèques en prestations, qui prévoit, outre le reversement de la cotisation, la désignation de l’entreprise de pompes funèbres qui sera chargée de mettre en œuvre les dernières volontés de l’assuré.

Il convient de noter ici que si le montant du capital versé dépasse les frais d’obsèques, le solde restant revient aux bénéficiaires du contrat (et seulement dans ce cas).

Comment financer son contrat obsèques et à partir de quel âge souscrire ?

Les contrats d’assurances obsèques sont rarement assortis de questionnaire médical. Toutefois, une attestation de bonne santé peut être demandée à l’assuré avant la conclusion du contrat.

Le saviez-vous ? Il est possible de souscrire un contrat d’assurance obsèques jusqu’à 80 ans. Ici, 3 modes de financement sont possibles :

  • La prime unique, pour approvisionner son capital en une seule fois ;
  • La prime viagère qui consiste en un versement mensuel, trimestriel ou annuel en fonction de ses possibilités financières, et cela, jusqu’à sa mort ;
  • La prime temporaire qui désigne les versements mensuels, trimestriels ou annuels durant une période déterminée.

Si votre budget vous le permet, nous vous conseillons de choisir la prime unique : le montant est réglé et vos bénéficiaires sont assurés de toucher le capital à votre décès. La prime viagère peut être une bonne solution à partir d’un certain âge (plus vous souscrivez tard, plus il va être recommandé de choisir ce mode de paiement).

Certains points-clés de l’assurance obsèques requièrent une attention particulière. Ce sont entre autres choses les frais de gestion du contrat, les exclusions prévues au contrat, les conditions de rachat ou de résiliation, la revalorisation du capital (loi Sueur) ainsi que les délais de carence et de versement.

Il est donc important de lire attentivement les clauses du contrat avant la souscription. L’assureur se doit de vous remettre les CGU complètes du contrat obsèques : prenez le temps de les lire. Aussi, n’hésitez pas à effectuer des comparatifs ; les tarifs divergent parfois beaucoup entre deux assureurs pour les mêmes garanties.

Combien de temps dure le délai de carence ?

Les contrats d’assurance obsèques peuvent renfermer un délai de carence (dans la grande majorité des contrats). Il s’agit du laps de temps pendant lequel les garanties du contrat ne s’appliquent pas, sauf en cas de décès accidentel. Dans ce dernier cas, les garanties prennent effet immédiatement.

Le délai de carence s’étend généralement sur un à deux ans, en fonction des prestations proposées et des agences contactées, et permet à l’assureur de se prémunir contre la mauvaise foi de l’assuré (qui aurait par exemple caché un souci de santé). Il commence à la signature du contrat et prend fin à la mise en application effective de celui-ci. De ce fait, la famille de l’assuré ne percevra pas la somme réunie si celui-ci décède avant la fin du délai de carence.

Pour se protéger, l’assuré peut privilégier les contrats dont le délai de carence est égal ou inférieur à 12 mois, mais surtout, bien lire les conditions générales du contrat ainsi que les clauses de celui-ci avant toute signature.

Quel est le délai de carence d’une assurance obsèques ?
5 (100%) 1 vote

Vous aimeriez également


Leave a Reply

Your email address will not be published.