Il y a plusieurs raisons qui peuvent amener un salarié à démissionner. Cela peut être une offre de travail plus avantageuse, le désir de créer sa propre entreprise ou tout simplement à cause de la pression à laquelle il est soumis. Ce qu’il faut savoir, c’est que démissionner ne signifie pas que vous pouvez quitter votre employeur tout de suite.

Un préavis de démission, qu’est-ce que c’est ?

Toutes les personnes, engagées dans un contrat en CDI (contrat à durée indéterminée) peuvent démissionner à tout moment. Après avoir déposé sa lettre de démission, il convient de respecter un certain délai. Cela s’appelle un préavis, dont la durée dépend de plusieurs critères.

Durant le préavis, il doit assurer toutes ses tâches quotidiennes dans l’entreprise qui l’emploie. Le préavis de démission permet à l’entreprise de prendre les dispositions inhérentes à cette démission : engager un remplaçant, le former, prévenir le client auquel le salarié est affecté s’il y en a, etc.

Que se passe-t-il après le dépôt d’une lettre de démission ?

L’employeur n’est pas en droit de refuser une démission. En contrepartie de cette dernière, le salarié doit aussi verser une indemnité compensatrice à l’entreprise s’il ne respecte pas son préavis. Cette indemnité correspond au montant qu’il aurait touché s’il était resté. Cependant, l’employeur peut dispenser le salarié de préavis.

Le salarié peut néanmoins opter pour une démission sans préavis, mais il devra le mentionner dans sa lettre de démission. Dans ce cas, il devra convenir de son départ définitif avec le responsable désigné par l’entreprise. Cependant, il faut faire attention, car l’employeur peut refuser la démission sans préavis.

lettre de demission

La durée d’un préavis pour un salarié en CDI

La période de préavis commence au moment où l’employeur est notifié de la démission de son salarié via une lettre de démission.

La durée du préavis n’est pas la même pour toutes les personnes désireuses de quitter leur emploi. Cela peut aller de plusieurs jours à plusieurs mois en fonction des conventions collectives en vigueur. Cela dépend également du poste occupé par la personne : technicien, cadre, etc.

La durée de préavis dépend également de l’ancienneté du salarié pour tous les contrats signés après le 1er janvier 2014. Pour un salarié dont l’ancienneté est de 3 mois par exemple, le délai sera d’une semaine. S’il travaille pour l’entreprise depuis plus de 6 mois, il doit prévenir de son départ deux semaines avant son départ définitif. Puis, la durée du préavis augmente en parallèle de l’ancienneté. Pour un salarié ayant une expérience de plus de 8 ans, le préavis est plafonné à 13 semaines.

La durée d’un préavis pour un salarié en CDD

Pour un salarié engagé en CDD, le préavis de démission est de 1 jour par semaine. Vous avez signé un contrat de 4 semaines, vous devez 4 jours de préavis à votre employeur. Par contre, il faut que ce dernier soit prévenu et qu’il accepte la démission. Avec un accord de l’employeur, il est néanmoins possible d’être dispensé d’un préavis.

Combien de temps pour quitter définitivement une entreprise ?
5 (100%) 2 votes

Vous aimeriez également


Leave a Reply

Your email address will not be published.